Un après-midi, il y a quelques jours. Je lisais :

 

IMG_3208

Pendant ce temps, Paulo tentait de contenir les avancées du désert. Car le désert avance, ce n’est pas qu’une formule. Le sable s’immisce partout, et recouvre toutes les surfaces, revenant inlassablement à la charge après chaque nettoyage. Après une heure de balai et de serpillière à l’intérieur puis l’extérieur de la maison, Paulo s’écria :

-« Bon, c’est pas l’heure de mon Ricard, là ? »

-« Quand même pas, Paulo, il n’est que cinq heures moins le quart ! »

-« Ben, et alors ? »

-« Ben et alors, c’est trop tôt, il ne faut pas exagérer ! »

Sur cette sentencieuse conclusion, je replongeai dans ma lecture, et là, voici sur quoi je tombai :

IMG_3207

 

Comment ne pas y voir la preuve de l’existence du Divin ?

Capitulant, j’allai moi aussi chercher les glaçons et la bouteille. Mais contrairement aux personnages du livre, Paulo s’en tint à un verre, puisque c’est bien connu, Paulo ne boit pas. En revanche, il n'est pas du genre à s'auto-censurer quant à l'heure de l'apéro.